– SPY –

Depuis le carton Bridemaids en aout 2011, chaque nouvelle réalisation de Paul Feig s’annonce un concentré de comédie déjanté. Nous en avons eu la preuve en 2013 avec le duo Bullock-McCarthy pour The Heat, et aujourd’hui, c’est avec Spy, que le cinéaste british revient. Une comédie d’action et d’espionnage à la James Bond porté par une Melissa McCarthy (oui encore elle) tout aussi folle et drôle que ses précédentes apparitions.

L’histoire de Spy est celle de Susan Cooper (McCarthy), une analyste de la CIA qui assiste l’agent Bradley Fine (Jude Law) dans ses plus dangereuses missions. Alors que ce dernier disparaît en mission, Susan décide d’être l’agent qu’elle a toujours voulu être, un agent de terrain. Afin d’éviter une attaque nucléaire à New-York, elle va mettre tous les moyens de son coté pour stopper ces marchands d’arme et montrer à ses collègues ce qu’elle vaut réellement.

536979

On savait déjà que Paul Feig aimait les femmes, ce charme, cette répartie, ce potentiel comique qu’elles possèdent. Ces réalisations montrent que ce sont des personnages forts mais fragiles qui ne perdent pas de leur piquant. Susan Cooper est l’exemple de ce type de femme, déléguée au second plan, la bonne copine, celle sans qui on ne réussirait pas sans pour autant lui donner toute la gratitude qu’elle mérite. C’est par ses propres moyens qu’elle va faire ses preuves et montrer ce qu’elle a dans le ventre, tout en humour bien sur. Car même si l’histoire reste basique, c’est le travail de mise en scène et d’écriture comique qui en fait tout l’intérêt. McCarthy excelle dans cet exercice puisque depuis Bridemaids, elle enchaîne les comédies savoureuses et très drôles.

La surprise se joue également par le casting. Feig assemble un panel de stars qu’on n’aurait pas forcément associé ensemble. Allez voir Jude Law, ce gentleman par excellence, et Jason Statham qui opère un virage après Furious 7, se dévoile en agent secret, certes doué mais carrément stupide. Aux cotés de ces deux bêtes hollywoodiennes, Rose Byrne, qui effectue ses retrouvailles avec Feig quatre ans après Bridemaids, livre une performance comique comme on aime la voir. Allison Janney et Miranda Hart complètent ce casting de choix dont la seule mission est de proposer deux heures de comédie décalée.

SPY-10916.CR2

Pari réussi puisque cette assemblée parvient à faire rire son public en ne respectant aucune règle et allant à l’encontre de nos attentes. Entre gags travaillés par des mises en scènes, des fausses pistes, ou les gags plus traditionnels, Spy est une réussite, le genre de comédie qu’on apprécie regarder, durant laquelle on ne s’ennuie pas une seconde. Chaque minute fait progresser le récit, et le simple succès des duos McCarthy-Byrne, McCarthy-Hart ou McCarthy-Statham permet à l’intrigue d’évoluer continuellement avec une bonne dose d’humour. Vous l’aurez compris, la simple participation de Melissa McCarthy donne à Spy, un gage de qualité.

Publicités

Un commentaire sur « – SPY – »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s