– POLTERGEIST –

Attention : des scènes, des propos ou des images peuvent ne pas heurter la sensibilité des spectateurs et même les faire rire. Je pensais m’offrir une séance terrifiante mais ce à quoi j’ai assisté ressemblait plutôt à une suite d’événement sans saveur. Au temps pour moi, je reconnais que la scène des trois gamins poursuivis par l’entité maléfique m’a bien fait rire. Le reste ne vaut pas la peine.

442441

Cela ne vous surprendra pas si je vous dis que l’histoire de Poltergeist et celle d’une famille américaine qui emménage dans une maison. Le père est au chômage, la mère doit écrire une livre qu’elle n’écrit à aucun moment du film, la fille aîné rebelle, le garçon qui a peur et la petite dernière qui parle à ses amis imaginaires. Quoi de plus normal qu’une histoire aussi banale ? Je tiens quand même à préciser que ces histoires dites banales peuvent donner naissance à de très bons films d’épouvante, regardez James Wan avec les Insidious ou Conjuring ? Des intrigues simples mais travaillées par une mise en scène efficace. Ici, tout est caricatural, le lotissement construit sur un ancien cimetière (étrange que d’autres familles n’aient pas été hantées par ces entités, cela aurait pu donner un filon intéressant), la gamine qui se fait aspirer dans une dimension parallèle où les esprits attendent de déverser leur colère sur le monde des vivants, les parents faisant appel à une sorte d’exorciste rendu célèbre par la télé-réalité, tout ca rend Poltergeist bien froid et dénué d’intérêt.

371381

Tout va trop vite, le spectateur ne peut même pas s’attacher aux personnages, le suspens n’a pas le temps de se mettre en place pour créer cette tension nécessaire à ce type de film. J’avais bon espoir en voyant la bande annonce et les affiche. Moi qui a une peur conséquence pour les clown terrifiant, je voulais voir ce que ça pouvait donner (oui, je suis un peu maso). Hormis quelques passages qui m’ont fait sursauter à cause de la musique, il n’y a dans ce film rien de terrifiant. La salle riait par moment et je les comprends. Lorsque le personnage de Jared Harris, le « sauveur » de la famille dit clairement que cette entité est très puissante et très malveillante, le film doit être en mesure de suivre derrière, or ce n’est pas le cas. Si ça est un poltergeist très puissant, alors je suis James Bond.

L’histoire est expédiée, trop vite résolue qui n’a jamais pris soin de développer ses enjeux. Je ne sais même pas quoi vous dire de plus si ce n’est qu’au début du générique de fin, j’ai eu le sentiment de m’être fait avoir sur la marchandise, même la bande annonce fait plus peur que le film lui même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s