– AMERICAN HORROR STORY: FREAK SHOW –

Installez vous bien confortablement dans votre siège car le show va commencer. Pour sa quatrième année sur la chaîne FX, la série de Ryan Murphy s’offre un nouveau terrain de jeu. Un chapitre dont la thématique sonnait comme une évidence. Après la maison hanté, l’asile et les sorcières, American Horror Story revient pour une saison axée sur la monstruosité de ses personnages, le Cirque du Freak. Aux différences physiques et mentales apparentes, cette nouvelle fournée d’épisodes vont explorer des thématiques plus profondes.

247249

L’intrigue se déroule en 1952, à Jupiter, Floride. Elsa Mars (Jessica Lange) gère le dernier ‘Freak Show’. Alors qu’elle recrute une nouvelle trouvaille, une femme siamoise à deux têtes (Sarah Paulson), la paisible vie de la troupe est chamboulée lorsqu’un clown tueur massacre et menace les habitants de la ville et la troupe. Ces aberrations de la nature vont devoir faire face aux forces maléfiques qu’ils ne peuvent comprendre ainsi qu’a la monstruosité de l’Homme lui même.

Il faut dire qu’avec un potentiel gore et monstrueux comme celui là, il ne fallait pas se louper. Et je dois dire que je n’ai pas été déçu. Le Freak Show a su trouver le ton juste entre l’exhibition de ses protagonistes et les personnalités de chacun. Car c’est bien beau de mettre en avant des êtres différents comme la femme à barbe (Kathy Bates), une qui a trois seins (Angela Bassett), Evan Peters qui incarne un jeune homme aux mains palmées et j’en passe, Ryan Murphy et son équipe créative ont su mener à bien les fils rouges de la saison sans trop s’éterniser.

AMERICAN HORROR STORY: FREAK SHOW "Monsters Among Us"- Episode 401 (Airs Wednesday, October 8, 10:00 PM e/p) --Pictured: Tent entrance -- CR. Michele K. Short/FX

Par conséquent, on a le sentiment d’assister à un véritable show, dont les numéros se succèdent en suivant une ligne directrice bien distincte. Contrairement à Coven, l’univers du cirque donne à la saison un ton plus coloré et vivant. On prête attention aux personnages, ce qu’il s’y passe, avec qui ils sont. La série réussi chaque année à nous faire aimer ses personnages, qu’ils soient bons ou mauvais, il y a ce plaisir malsain à suivre le mal, comment il se construit et ce qu’il fait. Ici, il n’y a pas vraiment d’aspect surnaturel (sauf l’épisode d’Halloween). Nous sommes plus face à une brutalité animale, des désordres psychologiques et des personnages dans le mal-être. La carte de la terreur est mise de coté au profit du visuel, de la monstration.

102214

D’ailleurs, sur le coté visuel de la saison, j’ai beaucoup apprécié le travail de Ryan Murphy quand à la réalisation. A maintes reprises, j’ai eu l’impression d’être devant un vrai film de cinéma et non une série télé. Le split-screen (division de l’écran en deux) lorsqu’il s’agit de représenter la vision de Bette et Dot (les siamoises). On constate alors qu’elles n’ont pas le même point de vue, et en se mettant à leur place, le spectateur prend peur sur ce qui peut surgir à cause de ces deux visions. Au cours de la saison, nous aurons plusieurs plans comme ça avec un rendu magnifique grâce aux couleurs assombris et ce coté ‘cirque’.

Il y avait vraiment cette année un sentiment différent que je ne saurais expliqué. Chaque épisode m’intriguait, et même s’il y avait le lot de scènes repoussant la limite, cela renforçait mon voyeurisme (chose affreuse dite à voix haute). Grâce à des twists malins et bien placés, Freak Show ne manque pas de rythme. Les quelques passages musicaux sont eux aussi les bienvenus, la reprise de Gods and monsters de Lana Del Rey par Jessica Lange emportant le premier prix. On notera également c’est cet opus marque le premier crossover avec des personnages des précédentes saisons rompant la logique de l’anthologie et prouvant que toutes les saisons sont liées entre elles.

Real-Clowns-Are-Not-Amused-by-American-Horror-Story-Freak-Show

Une saison qui marque la fin d’une ère (pour le moment en tout cas), l’ère Jessica Lange puisque ce sera la dernière saison où elle tiendras le rôle principal. La relève est néanmoins assurée avec le reste du casting et la participation de Lady Gaga pour le cinquième chapitre baptisé Hotel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s