– LA CINQUIÈME VAGUE –

Maintenant qu’Hunger Games est arrivé à sa fin et que le duo Divergente – Le Labyrinthe entre dans sa dernière ligne droite, il est temps de trouver une nouvelle franchise à lancer. C’est dans ces conditions qu’arrive La 5ème Vague, récit de science fiction qui suit Cassie Blake, une jeune adolescente ordinaire. Lorsque « Les Autres » envahissent la Terre, la jeune femme doit se battre pour survivre et faire face aux événements qui se présentent à elle. Elle n’est pas une élue, ni celle qui doit sauver l’humanité, rien qu’une adolescente qui n’a pas le choix. Avec Chloé Grace Moretz en tête d’affiche, le film séduit quand même malgré ses défauts.

Soyons honnête, l’intrigue est loin d’être originale mais elle a le mérite de proposer une mise en scène intéressante. Dès le début, le spectateur observe les différentes vagues qui ont détruit l’humanité avant d’arriver au but du film: la cinquième. L’histoire se construit sur deux segments différents, deux groupes de personnages distincts qui se rejoignent pour le dénouement final explosif. Même s’il souffre de quelques longueurs (on y reviendra par la suite), le film sait où il va et ce qu’il veut faire de ses personnages. Cassie est une femme qui évolue constamment et qui ne cherche pas à se faire materner ou aimer par un homme. Un personnage mature et indépendant, à l’image de ses consœurs, Katniss et Tris. Par contre, qui se coltine la palme du romantisme inutile ? Le pauvre garçon qui tombe sous le charme de la demoiselle. Les rôles sont inversés mais était-ce vraiment utile ? Non. Cela encombre inutilement le film et l’empêche de montrer tout son potentiel.Le personnage d’Evan ne sert concrètement à rien, juste à créer une sorte de triangle amoureux (dans le cas présent un quatuor). Son discours sur l’amour et le coup de foudre ne mènent à rien et c’est réellement ennuyant.
the-5th-wave-image08.jpg
D’un point de visuel, le film se cherche clairement une identité, a mi-chemin entre Les Âmes Vagabondes et les récits post-apocalyptiques. On retrouve quelques plans typiques comme les grandes routes désertes et pleines de voitures à l’abandon ou des courses poursuites dans la forêt mais malgré tout, La 5ème Vague trouve un juste équilibre entre ces deux genres, le film destiné aux ados et celui qui cherche un public plus adulte. Certaines scènes sont excellentes, notamment celles montrant les vagues successives et bien évidemment, la grand final. En dépit de tout ses efforts, le film n’installe pas de réelle tension pour qu’on s’attache aux personnages. Ils ont des personnalités distinctes et chaque acteur tente d’y donner du corps mais l’histoire les en empêchait. Prévisible mais divertissante, cette invasion extra-terrestre fait de son mieux.
De mon coté, j’aurais aimé avoir plus à me mettre sous le dent. Malheureusement, format de la trilogie oblige, le dénouement nous laisse en suspend vers un avenir incertain. Ayant acquis les droits d’adaptation des trois romans, il y a fort à parier que Sony va poursuivre l’aventure. The Infinite Sea et The Last Star devraient naturellement voir le jour puisque le film a plutôt bien marcher. Seulement si on se base sur d’autres sagas inachevées (Percy Jackson, Sublimes Créatures, A la Croisée des Mondes), on peut se demander quel sera l’avenir de la 5ème Vague au cinéma.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s