– BATMAN V SUPERMAN: DAWN OF JUSTICE –

Pour la première fois au cinéma, les deux plus grands héros de DC s’affrontent devant la caméra du visionnaire Zack Snyder. Injustement lynché par les critiques américaines, ce Batman v Superman est une réussite malgré quelques faux pas.

Par une excellente ouverture, l’ambiance est donnée. Une énième ré-interpretation du traumatisme vécu par le petit Bruce Wayne mais qui ici se renouvelle grâce au nouveau thème musical (dont on reparlera par la suite). Quelques plans, du drame et le film démarre. S’en suit alors l’une des meilleures façon d’enchainer l’intrigue: la terrible bataille de Métropolis entre Zod et Superman survenue à la fin de Man Of Steel est remontrée d’un angle différent. Alors que les dieux s’affrontent et détruisent tout sur leur passage, des hommes et des femmes impuissants sont piégés sur Terre. Dans ces conditions, Snyder fait entrer un Bruce Wayne désemparé et déterminé à vouloir sauver ses employés. La rage et la colère trouvent ici une origine nette et précise qui ne fera que consumer notre Chevalier Noir de Gotham (qui est porté par un Ben Affleck exceptionnel). Jusqu’où les pouvoirs de Superman peuvent-ils aller et peut-il être contrôler ? Quelle justice et quels idéaux défend-il ?

571405.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Pour être franc, la noirceur, le sérieux et la violence qui animent le film sont indéniablement ce qui en font sa force et son identité. Les critiques lui reproche ce cruel manque d’humour. Et ? On va voir ce Dawn Of Justice pour ce qu’il est, pas pour ce qu’on aimerait qu’il soit: une pale copie de ce qui se fait déjà. Les personnages sont d’emblée tiraillées par les blessures qui les façonnent et les idéologies qu’ils véhiculent. Après vingt ans à combattre le crime, Batman est un héros brisé par les pertes, sanguinaire et brutal, une version du héros masqué inédite et rafraichissante. Il est toujours plus intéressant de voir plusieurs facettes d’un même personnage que de toujours mettre en scène ce que nous avons déjà vu. Il en est de même de Superman, le plonger dans un univers si sombre et si pessimiste qu’il ne comprend pas est tout nouveau, on aborde alors des thèmes profonds et propres à la mythologie établie. L’impact de la mythologie grecque, la religion et tout ce qui touche au domaine du mystique et des dieux sert de métaphore pour appuyer le climat titanesque de l’affrontement.

Batman v Superman ne fera pas l’unanimité, comme ce fut le cas pour Man of Steel. Comme son ainé, il prend des risques (comme mettre en scène un Batman brutal et vengeur, très controversé) et cela correspond au style de Snyder.  Il a cependant le mérite de vouloir prendre plus son temps afin de développer son intrigue. Un film organique, qui vit et s’imprègne réellement d’un univers complexe et très densifié, dans lequel on ressent de la fureur, de la peur et de l’héroïsme. A son habitude, le cinéaste donne de l’important à l’impact visuel dans le film (on se souvient notamment de son travail avec Sucker Punch ou encore Watchmen). Son ensemble est très sombre mais il se contraste à la perfection avec les quelques lueurs d’espoirs. Cette tendance à jouer avec les ténèbres permet non seulement d’enrichir l’histoire mais également de donner de la profondeur aux personnages.

038119.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Parmi tout ça, le clou du spectacle était sans aucun doutes l’introduction de  Diana Pierce a.k.a. Wonder Woman. Une entrée fracassante, puissante et ultra-féminine qui fait oublier toutes les difficultés que l’amazone a eu ces dernières années pour se frayer un chemin sur grand écran. Gal Gadot n’y est pas anodine puisqu’elle endosse la double-panoplie avec succès et nous ferais regretter sa faible présence. Son apparition me permet de faire la transition vers un autre élément sans lequel Dawn Of Justice ne serait pas le même: la collaboration artistique entre Hans Zimmer et Junkie XL Une bande originale colossale où tambour et guitare électrique permettent de non seulement donner à une scène toute l’intensité qu’elle mérite mais également de divertir. Cela ressemble à ce que Zimmer ait pu composer pour Man Of Steel mais la création des nouveaux thèmes pour Batman (réinventé avec succès) et Wonder Woman permet d’étoffer l’identité du film, oscillant entre drame, justice et batailles. 

Vous devez vous en doutez, le film n’est pas parfait et il commet des erreurs. La première étant les séquences rêvées de Bruce. Elles sont assez déconcertantes car elles n’apportent rien de concret au film. Juste des images dénuées de sens pour qui ne sait pas les décryptées (ce qui heureusement, n’est pas mon cas). Le but est d’étendre la mythologie des personnages. En s’alourdissant de cette manière, le film perd de vue son objectif. Il semble vouloir se précipiter en ajoutant le plus d’éléments possible qui justifierais les prochains épisodes du DC Universe. Au lieu de se concentrer sur lui même, Dawn of Justice embrouille l’esprit du spectateur lambda. Certaines scènes auraient pu êtres légitimes, mais l’apparition furtive de Flash ou d’Aquaman, les créatures volantes et l’oméga de Darkseid (supposée être l’adversaire des deux Justice League), à vouloir trop en mettre, ces scènes rendent la perception plus générale confuse et déstructurée. C’est d’ailleurs le reproche principal fait au film et je conçois tout à fait. 

Batman v Superman: Dawn of Justice est par conséquent une œuvre inégale mais qui en aucun cas mérite toutes ces critiques gratuites. Ne pas plaire à tout le monde est une chose mais cela n’est pas une raison pour qualifier ce film de « merde » ou de « crime envers les films de super-héros ». Dans tous les cas, Snyder fait un bon travail en développant quelque chose d’unique et diversifie. Je dois également admettre que ce twist final et inattendu est une très belle réussite et cela permet de fixer les bases pour les prochains épisodes, dont le plus attendu est nul autre que la Justice League, prévu pour novembre 2017. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s