– LE LIVRE DE LA JUNGLE –

La jungle, ses merveilles et ses dangers. A l’annonce du projet, je dois reconnaître que je n’étais pas le plus emballé du monde puisque le dessin animé n’est pas un de mes préférés. Mais petit à petit, Disney a su titiller ma curiosité et me voilà aujourd’hui. Mis en scène par Jon Favreau, le réalisateur derrière les deux premiers Iron Man, cette adaptation de l’oeuvre littéraire écrite par Rudyard Kipling répond à la tendance du studio de donner une nouvelle vie à ses personnages emblématiques. Mowgli, Baloo, Bagera, Sherkan, le roi Louis ou encore Kaa, ils répondent tous présents pour faire du Livre de la Jungle, un film d’aventure exceptionnel.

384203.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

L’histoire, tout le monde la connait, celle du petit garçon perdu dans la jungle, recueillit et élevé par une meute de loup. Une vie harmonieuse mise en danger par le retour du tigre Shere-Khan qui veut la peau de l’enfant. Se dresse alors devant lui une fresque épique bluffante de réalisme, rendue possible grâce à des prouesses technologiques fascinantes. L’équipe créative frappe fort en donnant vie à une jungle toute entière et les animaux qui y vivent sont magnifiques. Ils se retrouvent humanisés et personnalisés avec une telle justesse que cela nous fait oublier qu’ils sont le fruit d’un ordinateur. C’est beau et chaque plans est une ode à Mère Nature. On se laisse envoûter par ces vastes étendues, ces chutes, ces arbres, chaque petit détail qui enrichit l’univers visuel du film. D’ailleurs, grâce à une 3D en totale immersion, le spectateur est intégré à l’aventure. Cela me faisait pensé par moment au film d’Ang Lee, L’Odyssée de Pi (même si aucun film ne pourra l’égaler).

103656.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Attachants, les personnages nous transportent au sein d’une histoire de courage, d’amitié et d’amour. Je redoutais quand même une version trop copiée-collée du film d’animation mais contre toute attente, le film opère des changements intéressants le façonnant un peu plus pour surprendre son public tout en restant fidèle à l’esprit original. Quelques séquences sont tellement cultes qu’il était évident qu’elles soient présentes. En revanche, je regrette le passage avec Kaa, le fameux serpent qui pour le coup devient une séquence plus anecdotique qu’autre chose. Une courte apparition à faire froid dans le dos (même moi, je faisais pas le malin) mais efficace.

Après tout, Disney fais ce qu’il sait faire de mieux, et prouve à nouveau qu’il peut adapter ses classiques sans difficultés tout en offrant de la nouveauté. Après Alice au Pays des Merveilles (la suite arrive dans quelques semaines), Maléfique et CendrillonLe Livre de la Jungle explore un terrain inédit et incroyablement stupéfiant. D’une manière ou d’une autre, chacun saura y retrouver son compte et se laisser envouter par ce monde. Une petite mention également pour le jeune acteur Neel Sethi qui fait des débuts impressionnants. Avec l’engouement collectif que produit le film, ce n’est donc pas étonnant d’apprendre que Disney et Jon Favreau travaillent déjà à l’élaboration d’une suite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s