– CAPTAIN AMERICA: CIVIL WAR –

Je crois que l’avis sera unanime. Civil War est de loin l’un des meilleurs films Marvel à ce jour. J’avais des attentes le concernant, surtout depuis l’annonce du titre, et les frères Russo ont tout simplement pulvériser tout ça en m’offrant quelque chose de plus grand et plus surprenant. Ce troisième volet contient beaucoup d’informations et le moins que je puisse dire, c’est un quasi sans fautes.

439221.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx-2.jpg

Cette année 2016 est indéniablement l’année des conflits chez nos super-héros. Batman affrontait Superman le mois dernier et prochainement, ce sont les X-Men qui vont partir au combat. Dans Civil War, les Avengers sont divisés face à une loi visant à contrôler leurs actions. Même si le monde est reconnaissant envers ces héros, les dommages collatéraux ne peuvent plus être tolérés. Dans ces conditions, Tony Stark, conscient des pertes humaines et des drames individuels encourage le reste de l’équipe a signer le texte qui est loin de mettre tout le monde d’accord, en commençant par Steve Rodgers. Avec une thématique aussi forte, Civil War tient sur ses épaules le poids de tout ce qui s’est passé dans le Marvel Cinematic Universe jusqu’à présent. Entre loyauté, devoir et responsabilités, le groupe se fracture et chacun devra trouver sa place pour défendre ses convictions. En cela, Civil War se montre mature et intimiste dans son approche. Là où Le Soldat de l’hiver avait une ambiance proche du thriller politique, nous sommes bien dans l’introspection psychologique et les drames vécus par nos héros. Une approche surprenante mais efficace.

Le film est tellement bon que j’ai encore du mal à réaliser comment tout ça arrive à fonctionner. Comme je le disais, l’intrigue est extrêmement riche et développée. Chaque personnage a sa raison de se battre et tout est amené naturellement, les nouveaux y compris. Soyons honnête, on a tous eu un immense plaisir de découvrir Black Panther et le nouveau Spider-man. Chadwick Boseman et Tom Holland sont tous deux pertinents et livrent des performances solides. Ils ne sont pas là par simple envie, le personnage derrière le costume est présenté et identifié pour que nous puissions y adhérer immédiatement: le souverain du Wakanda (déjà teasé dans Avengers: Age of Ultron) et le jeune Peter Parker qui annonce un renouveau du personnage (même si je regrette quelque peu Andrew Garfield).

443044.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Pendant près de 2h30, le film utilise presque tout son potentiel comme jamais auparavant. Il y a tellement de choses qui s’y passe qu’on ne sait par où commencer. La chorégraphie des combats est impeccable et la manière que les Russo ont de filmer ces séquences, à la fois nerveuses et très hachurées donnent au film son rythme unique. Je pense que comme beaucoup, l’affrontement l’aéroport restera dans les mémoires. Fascinante et superbe, le combat ne laisse personne de côté, arrive à naviguer entre tous les personnages présents et condense à elle seule l’intensité de l’intrigue. La caméra passe d’un héros à un autre de manière très fluide à l’image du premier plan séquence qui a marqué les amateurs du genre dans Avengers. 

Occupant une grande partie de l’histoire, ce conflit n’est pas la seule chose qui compose cet épisode. L’ennemi ici est d’un genre inédit. Helmut Zemo (dont les origines sont modifiées par rapport aux comics) ne rentre pas dans la case habituelle du grand méchant. Plus intelligent et investi dans son oeuvre, certaines révélations et certains enchainements de l’intrigue sauront en étonner plus d’un, notamment avec ce combat final emprunt de tragédie.

193100.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx-2

Captan America: Civil War lance cette troisième phase du MCU avec classe et il ne fait aucun doute que l’univers sera imprégné de ces évènements pour pas mal de temps. En plus de cela, l’histoire même de Steve Rodgers semble avoir atteint son objectif. La trilogie Captain America prend fin de manière honorable et peut ainsi laisser place pour de nouveaux héros et de nouvelles histoires qui ne demandent qu’à être raconter. Pour ne pas vous mentir, il est très difficile de trouver des défauts au film, même s’il en a quelques uns. On peut reprocher que d’autre héros ne soient pas intégrés (La Guêpe ou Hulk pour ne citer qu’eux), que certains soient moins visibles que les autres (Wanda et Vision par exemple) mais le tout est justifié. Chaque chose arrive à point nommé et pour cela, on peut faire amplement confiance à Marvel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s