– SUICIDE SQUAD –

Troisième épisode du DC Extended Universe, Suicide Squad débarque enfin sur nos écrans avec sur ses épaules, toute la pression du monde. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est censé redorer le blason du studio après le lynchage (très injustifié si vous avez lu ma critique) de Batman V Superman. Suite aux événements de ce dernier, Amanda Waller donc décide de réunir une équipe d’intervention composée des pires criminels pour une mission à haut risque si le monde venait à rencontrer un « nouveau » Superman.

Je tiens à dire avant de commencer que les critiques que vous pouvez lire ne sont pas représentatives du film. Il a des défauts évident, comme ce fut le cas avec Batman V Superman et je le reconnais, mais pas à ce point. Il n’est pas le « pire film de l’été », « un ratage grandiose » ou « un long métrage ennuyant » ainsi que d’autres phrases clés que j’ai pu lire où les critiques sont gratuites. L’idée de base de Suicide Squad avait de quoi faire saliver: introduire de nouveaux personnages inédits, des vilains de la pire espèce afin d’étendre l’univers DC. Je parle de « vilains » donc je vais commencer par là. L’une des erreurs du film, voir la principale est qu’il n’arrive pas à rendre « méchant » ses méchants. On a conscience du mal et de l’horreur dont ils sont capables, mais hormis quelques séquences, on ne le voit jamais réellement. Ils sont humanisés et attendris par des backstories classiques. Trop gentillets car sous contrôle, ces bad guys se retrouvent bridés, n’exprimant pas tout le potentiel diabolique qu’ils ont en eux. Ils sont toute une bande, commencent à former une petite famille mais certains prennent plus d’ampleur que d’autres. Vous avez devinez, je parle évidemment de la talentueuse Margot Robbie qui porte pour la première à l’écran Harley Quinn à la perfection. C’est LE personnage incontournable du film, volant la vedette au reste de la troupe. Elle est cinglée, dérangée, drôle et redoutable, rien ne l’arrêtera pour qu’elle obtienne ce qu’elle désire. Son duo avec le nouveau Joker fait des étincelles et c’est elle qui porte tout le film. Même si à ses cotés, le reste du Suicide Squad est plutôt bon, ils ne lui arrivent pas à la cheville. Will Smith et Cara Delevigne font un très bon travail, tout comme les autres.

038711.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Quoi qu’il en soit, le film reste fun, agréable à regarder et l’univers visuel est très créatif, à la fois sombre et organique, un peu comme l’était BvS. Beaucoup trouvaient que ce coté obscur et ce sérieux étaient ce qui handicapait le DCEU, or c’est justement ce choix qui en fait son originalité. Là où les choses se compliquent c’est dans la narration. Avec Suicide Squad, elle reste très simple. La première heure est réellement parfaite. L’introduction des personnages accompagnée par des bandes sons pops collent aux traits de personnalité de ces individus. Tout se déroule vraiment bien et annonce du bon pour la suite. Même les caméos de Batman et Flash servent à quelque chose, ils ne sont pas là pour dire « Salut ! ». Une fois cette phase de création et de présentation d’équipe, la mission commence. Le reste du film prend place le temps d’une nuit où l’Enchanteresse, se retourne contre June Moore qu’elle possède et décide d’assouvir le monde avec son frère grâce à sa magie. Des motivations banales je le reconnais, mais visuellement, c’est très bien mis en scène. Le design des créatures est travaillé, comme chaque scène de bataille. La deuxième heure du film part en roues libres, alternant entre bastons et dialogues faiblards. L’histoire des personnages passe au second plan, l’objectif premier étant de divertir et remplir la mission. A ce moment, le film perd se perd un peu pour trop se conformer. La campagne promotionnelle faite autour du film ne correspond pas au produit présenté qui annonçait quelque chose de beaucoup plus construit et méchant. Je comprends donc la déception de beaucoup qui en attendait plus. Est-ce une raison pour lyncher le film ? Clairement non car malgré tout, le film reste un très bon divertissement qui apporte une pierre de plus à l’édifice (fragile pour le moment) DC.

114231.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ensuite, nous avons le cas du Joker, ce personnage tellement emblématique que chaque version est attendue au tournant. La question était celle là: comment passer après la brillante incarnation d’Heath Leadger dans The Dark Knight par Christopher Nolan, considéré aujourd’hui comme l’une des meilleures adaptations ? Jared Leto est donc l’acteur a accepter le défi et le résultat est mitigé. Le coté bling-bling gangster me faisait peur dans les premières images et c’est toujours un aspect qui me dérange mais l’acteur donne son maximum et il porte vraiment un Joker psychopathe. Une situation complexe se présente alors: d’un coté, la faible présence du Joker permet aux autres personnages d’exister et ne pas se laisser grignoter par sa présence mais de l’autre, sa faible présence et compte tenu des nombreuses scènes coupées empêche le public de cerner la version que Leto tente de mettre en place. Par conséquent, le Joker est là, dans l’ombre, mais n’a pas de présence suffisamment imposante et menaçante (comme pouvait l’être  pour être légitime dans l’histoire, hormis son lien avec Harley, qui est un très bon aspect des deux personnages.

En conclusion, Suicide Squad n’est pas le carton annoncé, ne rempli pas toutes ses promesses mais il propose un très bon divertissement faisant partie de l’univers DC (qui me séduit de plus en plus malgré les dires). Il ouvre de nouveaux horizons, introduit des personnages qui méritent d’être développés et en aucun cas il se prend la tête. Au moins, vous pouvez être sur que vous vous ennuierez pas. Maintenant, il sera intéressant de voir si la studio nous reserve une version longue à la BvS quand on sait toutes les scènes retirées du montage final.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s