– VAIANA, LA LEGENDE DU BOUT DU MONDE –

La renaissance Disney est à son apogée ces dernières années. Après des créations qui n’ont pas franchement marqués les esprits dans les années 2000, le studio aux grandes oreilles s’est repris depuis La Princesse et la Grenouille en 2009. Aujourd’hui, sept ans après, ils refont appel à la même équipe créative, Ron Clements et John Musker (déjà à la tête de la Petite Sirène ou Aladdin) pour nous proposer un nouveau long métrage époustouflant digne des plus grands, Vaiana, la légende du bout du monde. Ici, pas de demoiselle en détresse mais une jeune fille issue d’une tribu d’une île du Pacifique, Motunui. Lorsque les terres se meurent, elle va prendre le large et retrouver le demi-dieu Maui pour sauver son peuple.

 055324.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Vaiana est une véritable bouffée d’air frais et démontre la volonté des réalisateurs à vouloir renouer avec cette tradition culturelle de Disney. La formule est classique, identique aux schémas précédents (tant par le message et les personnages) mais le projet est tellement audacieux qu’on est conquis. Nous avons la jeune fille rebelle qui rêve d’explorer un nouveau monde contre l’avis de son père, le chef du village (cela rappelle Ariel). La réalisation est magnifique et d’un détail flamboyant. La rapidité du mouvement, des décors coordonnés avec ceux des personnages montrent une maîtrise des outils informatiques et le haut niveau des dessins. Nous sommes réellement immergés dans ce monde aux couleurs éblouissantes. Les terres polynésiennes, ces verdures, ces eaux démontrent un tel progrès en la matière que nos yeux sont submergés par leur éclat. Côté scénario, comme je vous le disais, nous restons sur quelque chose de plutôt basique, un début, un milieu, une fin et tout se déroule de manière linéaire. Les personnages sont des produits Disney sous toutes les coutures, il n’y a rien d’innovant dans la personnalité des ces aventuriers. Bien sur, qui dit classique Disney, dit chanson, et pour le coup, les parents vont enfin pouvoir laisser le « Libérée délivrée » de côté pour écouter toutes ces nouvelles compositions exotiques. Les paroles sont écrites par Lin-Manuel Miranda (récemment sacré pour la comédie musicale Hamilton) et Opetaia Foa’i, respectent non seulement le thème du film mais les sonorités polynésiennes et c’est tellement envoûtant qu’on fond dès les premières notes. Heureusement, le film ne chante pas tout le temps comme ce fut le cas avec La Reines des Neiges. Ces mélodies sont d’une grande qualité et accompagnent le film subtilement. Cela rappelle les compositions issues de Pocahantas, Hercules qui avaient des sons originaux.

vaianaba3

Vaiana, la légende du bout du monde est du grand divertissement, c’est une qualité qu’on ne peut lui retirer. Cette aventure maritime est incroyablement réussite et tout dans ce dessin animé est crée pour nous émouvoir. La tradition des grand classique  est respectée et il séduit par son humour, ses valeurs et son audace. Pas de prince charmant au programme, pas de romance mielleuse et cela permet au final d’explorer son héroïne plus précisément. Simple, efficace, cette nouvelle production est un carton plein jusque dans son méchant principal, le démon de lave Té Ka. Un adversaire imposant, terrifiant et beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. En respectant les légendes dont il s’inspire, le film est une parenthèse magnifique dans les îles du Pacifique.

Vaiana n’est pas une princesse, une héroïne ordinaire et cela en fait sa force. Avec ce nouveau classique Disney, je vous invite à prendre le large et vivre l’aventure !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s