– LES ANIMAUX FANTASTIQUES –

S’il y avait une sortie que j’attendais avec impatience en cette fin d’année, c’était bien celle là. Installé dans mon siège, la salle dans la pénombre et là, cette petite musique d’ouverture, le thème original légèrement modifié pour nous replonger dans l’univers, cette mélodie qui sur moi fait l’effet de la musique Star Wars pour les fans. Le monde des sorciers est de retour sous une ère nouvelle, explorant un passé jusqu’à présent évoqué. Avec Les Animaux fantastiques, JK Rowling étend son univers magique avec fascination et annonce la couleur pour la nouvelle saga qui se prépare.

146737.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Pour ce prequel, nous suivons le jeune mazicoologiste Norbert Draconneau, un ancien élève viré de Poudlard débarquant dans la grande pomme en 1926 où de sombres événements se produisent. Avec lui, une mallette contenant des spécimens magiques qu’il souhaite étudier et protéger. Alors que la valise s’ouvre par accident, certaines créatures s’échappent et sème le trouble dans la ville, menaçant de révéler au monde des Non-maj, l’existence des sorciers. Tel est le point de départ de cette nouvelle histoire qui d’emblée à tout pour séduire les plus fidèles adeptes. Ecrit par JK Rowling elle même, Les Animaux Fantastiques ne perd pas un instant pour se démarquer de la saga Harry Potter. L’univers est le même mais les thématiques sont bien plus matures et sombres. Nous sommes à une époque en pleine crise où le monde des humains chassent les sorciers qui craignent ainsi une nouvelle guerre.
159346.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Avec tous ces nouveaux personnages, le film trouve et forge sa propre voie sans avoir peur d’être comparé à son aîné. Car comment peut on espérer séduire un public en faisant suite aux célèbre Harry Potter ? Tout simplement en assumant sa différence. La particularité de ce nouveau long métrage est qu’il innove constamment. Certaines choses nous paraissent familières mais de part l’époque et les intrigues, l’univers est inédit. La sophistication des décors baroques, l’envoûtement que procure ces années avec ce style vestimentaire, ces détails ne font qu’enrichir l’univers de cette nouvelle franchise. Visuellement époustouflant et moins scolaire que la saga mère, Les Animaux Fantastiques développe son humour grace à des personnages attachants, atypique qui ne sont ni des héros, ni des élus. Juste des sorciers ordinaires dans un monde de plus en plus obscure, et ça, c’est assez rafraîchissant. Un monde peuplé de créatures magnifiques et extraordinaires, qui étendent la magie de l’histoire. Pendant plus de deux heures, la magie opère de nouveau et c’est un si grand plaisir de replonger dans ce monde des sorciers que le film n’en sort que gagnant. Un pari risqué qui paye et donnera quatre suites. Le film sait que le public d’Harry Potter a grandi, et cela lui offre de nombreuses possibilités, tant par la dureté de certaines scènes qui peuvent en choquer plus d’un que par l’histoire qu’il veut raconter. Un vrai régal à regarder. Les Animaux Fantastiques est une fable magique pertinente que j’ai adoré d’un bout à l’autre. Les attentes étaient forcément là puisqu’étant fan de la saga Harry Potter, il me paraissait compliqué d’étendre l’univers mais tout cela s’est royalement envolé quand j’ai vu la qualité visuelle et scénaristique du projet.

Grace à ce premier épisode, JK Rowling peut être fier de son travail puisqu’il lance une nouvelle saga qui s’émancipe de son prédécesseur sans avoir peur de décevoir. Elle démarre avec brio et créativité, ce qui lui évite la redondance, non seulement des thèmes mais aussi des créatures magiques, prouvant que le monde des sorciers n’a pas besoin d’Harry Potter pour plaire et séduire le public.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s