13 REASONS WHY

S’il y a une série qui a généré un buzz considérable ces derniers mois, c’est bien 13 Reasons Why, la série Netflix, produite par Selena Gomez. Et le buzz est compréhensible. Au cours de ces treize heures qui composent cette première saison, chaque abonné va vivre une expérience inédite. Nous suivons Hannah Baker, une adolescente perdue, dont la vie lui échappe et décide de se suicider. Pour expliquer son passage à l’acte, la jeune femme va envoyer une série de treize cassettes audio à ceux qui en sont responsables, d’une façon ou d’une autre.

429249.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le concept vient du roman éponyme, écrit par Jay Asher. Véritable succès littéraire et critique à sa sortie en 2007, cette approche a de quoi fasciner. J’avais quelques doutes avant de commencer le visionnage, surtout avec l’aspect adolescent, parfois mielleux et à l’eau de rose dramatique, comme les séries teen-drama de la CW (Gossip Girl, Les frères Scott ou 90210 par exemple). C’est bien le contraire, 13 Reasons Why, est une série très mature et très sombre qui va certainement en choquer plus d’un par sa brutalité visuelle. Car oui, ne vous attendez pas à découvrir une histoire tiré d’un roman de John Green. Les scénaristes de la série n’ont pas hésité à dépasser certains tabous, certains clichés pour épaissir leur propos. Vous serez surpris de voir jusqu’où ils peuvent aller pour expliquer et sensibiliser.

086145.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

A chaque épisode, une nouvelle raison, un nouveau responsable. Une heure d’épisode à chaque fois peut sembler dur à encaisser, moi le premier. Les premiers épisodes, même s’ils étaient très intéressant, étaient vraiment long. J’ai même eu un doute aux alentours du troisième ou quatrième épisode quand à ma volonté de poursuivre l’expérience. Mais en donnant une chance à la série, elle me l’a rendu. Dès que les bases et personnages sont fixés, chacun ayant une personnalité interessante, tout prend davantage de consistance et d’importance pour la suite du récit. La majorité des personnages n’ont pas conscience des actes qu’ils peuvent commettre envers Hannah. C’est vraiment une succession d’évènements qui amènent un peu plus la jeune femme au bord du gouffre. Une goutte d’eau sur l’autre, c’est une descente en enfer qui s’opère pour elle. Nous assistons à cette descente sans ne pouvoir rien faire. Nous sommes conscients qu’elle va passer à l’acte, mais au fond, nous espérons que l’issue sera différente, que d’une manière ou d’une autre, son sort sera plus lumineux.

006922.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

A la fois forte et sensible, la série a dû subir un retour de flamme en ce qui concerne les scènes graphiques. En allant toujours plus loin dans les évènements, du viol à l’alcoolisme pour finir avec le suicide, 13 Reasons Why n’aurait pas eu la même identité si elles n’étaient pas présentes. Chaque scène, aussi choquante soit elle, est nécessaire pour interpeller les audiences. Il me vient tout de suite en tête la scène du suicide qui est un passage d’une extrême douleur, d’une grande tragédie et nous assistons à tout ce qui se passe, je dis bien tout (ce type d’instant n’est jamais montré à l’écran, nous voyons généralement l’après.) Ce sont des réalités taboues aux Etats-Unis, dont on parle peu et la série s’en sort tellement plus forte notamment grâce aux interprétations du casting, composé d’inconnus pour la plupart, explorant à leur manière la personnalité et le passé de ces jeunes brisés.

Lorsqu’on arrive en bout de course, après treize longues heures parfois difficiles à digérer, 13 Reasons Why mérite les honneurs. C’est la première fois que je visionne une série de ce genre, conservant à la fois la sensibilité adolescente avec des propos adultes et matures. Acclamée par la presse et le public, c’est l’un ou l’autre : vous adorer ou vous détester, pas d’entre deux. Epuisant, la série marque les esprits d’une manière ou d’une autre, c’est comme ça, on échappe pas à son puissant impact. La grande question maintenant est de savoir si la saison 2 commandée par Netflix rendra justice à la première ou si cela ne fera que la nuire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s